©2019 by Société Française de Dry-Needling.

DRY NEEDLING

Le Dry Needling est un complément efficace de la thérapie manuelle des points trigger. On pique à l’aide d’une aiguille fine, sans injecter de produit médicamenteux (d’où le nom de la technique;  dry = sec) très précisément dans les points trigger. La puncture déclenche les symptômes du patient. La contracture est levée, la vascularisation améliorée et l’inflammation locale est diminuée. Le Dry Needling est utilisé pour traiter les syndromes douloureux en physiothérapie sportive et en réhabilitation orthopédique.
De nombreuses études ont montré que ce n’est pas l’injection d’un médicament, mais la piqûre ciblée dans le point trigger myofascial qui est responsable de la réussite du traitement. C’est ainsi que l’expression "aiguille à sec“ a été formulée.
Nous pratiquons le Dry Needling depuis 1996 et nous l’enseignons à des gens qualifiés. Le thérapeute pique très précisément dans les points trigger avec des aiguilles d’acupuncture jetables dans des conditions d'hygiène irréprochable. Mais il est important de préciser que cette technique n’a rien à voir avec l’acupuncture, à part l’outil. En temps normal le patient sent à peine la piqûre de la peau. Dès que le thérapeute pique dans le point trigger, le cordon musculaire, se contracte de manière brève et vive. Le déclenchement, de ce que l'on nomme "réponse contractile locale" (RCL),  peut être désagréable, mais la RCL est nécessaire pour la stimulation intramusculaire (SIM). De nombreux patients  préfèrent le Dry Neeling à la thérapie manuelle. Si un patient a du mal à supporter le Dry Needling intramusculaire, il est possible de faire une application superficielle de dry needling encore appelée stimulation superficielle des afférences (SSA) ou traiter la douleur myofasciale avec les techniques manuelles de la thérapie des points trigger.

 

Ici vous pouvez télécharger le formulaire „Information à destination des patients – Consentement éclairé"

 

 

LE MATÉRIEL DU DRY NEEDLING

Pour une application sécurisée et hygiénique du Dry Needling nous utilisons le matériel suivant:

  • Des aiguilles d’acupuncture jetables stériles,

  • du désinfectant,

  • des collecteurs d’aiguilles,

  • des gants,

  • des compresses et éventuellement des sparadraps.

Bildschirmfoto 2019-04-29 um 01.06.25.pn

Les aiguilles

On utilise pour le Dry Needling des aiguilles jetables stériles. Sur le marché on trouve toutes sortes d’aiguilles. En général on fait la différence entre les aiguilles japonaises et les chinoises. Les aiguilles chinoises sont coniques et deviennent plus fines vers la pointe. Les aiguilles japonaises gardent le même diamètre sur toute la longueur. Nous avons fait les meilleures expériences avec les aiguilles japonaises et nous nous sommes décidés pour l’entreprise SEIRIN. Elle propose différentes sortes d’aiguilles, de plusieurs longueurs et diamètres. Elle sont en acier spécial avec une partie de nickel minime, pour diminuer le risque d’allergie.

Des aiguilles de différentes longueurs sans tubes de guidage.

Des aiguilles de différentes longueurs avec tubes de guidage, qui facilitent la piqûre de l'aiguille.

Désinfectant

Malgré le risque d’infections insignifiant pour le Dry Needling, il est conseillé d’utiliser un désinfectant à base d’alcool ou d’isoprobanol pour les mains.

Collecteur d'aiguilles

Les aiguilles usagées doivent être jetées dans un collecteur d’aiguilles sécurisé. Selon le pays il doit correspondre à certains critères et il doit être éliminé séparément.

Compresse

En sortant les aiguilles il y a parfois des petits saignements veineux ou artériels. Pour cela il est avantageux d’avoir une compresse à portée de la main pour pouvoir comprimer le saignement avec cette compresse.

Gants

Porter des gants de nitril, viril ou latex est surtout une protection pour le thérapeute. Le risque d’une infection par des virus potentiels d’une piqûre accidentelle dans sa propre main est minimisé, parce qu’une partie des liquides biologiques est enlevée par les gants. C’est pour cela qu’il est conseillé de porter des gants.

Appareil électrique TENS

Pour la stimulation électrique intramusculaire (SEIM) nous avons besoin d’un appareil électrique TENS. C’est une variante particulière du Dry Needling profond. Deux aiguilles sont introduites dans un ou deux cordons musculaires et elles sont liées par des électrodes «crocodile» à un appareil de TENS (p. ex. 4 Hz ou burst). De cette manière on peut parfois augmenter les effets du Dry Needling profond.

POINTS TRIGGER

Des physiothérapeutes et des médecins qualifiés peuvent les palper, des patients peuvent les sentir à l'appui:

Autrefois on appelait les points trigger des myogéloses. Il s’agit de zones hypersensibles dans un faisceau de fibres musculaires tendu au niveau de la palpation.

Si les points trigger sont actifs, il peuvent provoquer des douleurs au mouvement ou même dans une position de repos. Un trait caractéristique des points trigger sont les douleurs irradiées. De ce fait, des points trigger dans la musculature de la fesse peuvent par exemple provoquer des douleurs dans toute la jambe.

Il y a souvent des points trigger actifs. Une étude sur des recrues américaines de l’armée de l’air montrait que plus de cinquante pour cent d’entre eux en souffraient. L’origine du problème est souvent des muscles constamment tendus, comme par exemple sur le lieu de travail (à l’ordinateur) ou des mouvements monotones de longue durée. Chez les sportifs on trouve également souvent des points trigger actifs. Dans ce cas, ils peuvent se former soit à cause d’une surcharge aiguë, soit à cause d’une phase de récupération insuffisante.

Cependant, de nombreux points trigger se forment secondairement, souvent des suites d'un problème de l’appareil locomoteur, comme une arthrose ou une hernie discale.

Enormément d’experts et de chercheurs dans le monde entier sont convaincus que des points trigger aigus, qui ne sont pas traités, sont une cause récurrente de douleurs chroniques de l’appareil locomoteur, comme par exemple des lombalgies.


L’explication médicale d’un point trigger est la contraction excessive de quelques fibres musculaires. Ce processus est probablement le résultat d’une libération exagérée du neurotransmetteur acétylcholine à la plaque motrice.

Il y aussi d’autres théorie pour cette contraction. Par exemple le système nerveux végétatif (autonome) provoquant une activité élevée du muscle. Cela a pu être prouvé par différentes études. Des personnes, qui subissent des longues périodes de stress ont plus souvent des points trigger.


Tableau schématique d’un point trigger

Quelle que soit la raison de cette petite fibre musculaire tendue, il est certain que cette tension provoque un resserrement des vaisseaux sanguins avec une sous-irrigation sanguine et un manque d’alimentation du muscle concerné. Ensuite, des substances sont produites dans le muscle, qui activent les nocicepteurs dans le muscle. Le muscle, ou plus exactement le point trigger, commence à faire mal et à irradier.


Hypothèse intégrante

Des points trigger, qui ne disparaissent pas pendant un certains temps, peuvent endommager des fibres musculaires ou même des muscles entiers et provoquer des douleurs irradiées. La bonne nouvelle est que l’on peut traiter les points trigger, même après des années. Mais il vaut quand-même:

» Mieux les traiter rapidement afin de guérir le plus vite possible; cela est mieux, et pour le patient, et pour le physiothérapeute! «

Pour expliquer à vos patients ce que c'est un point trigger vous trouvez ici un document à télécharger.